Table Ronde du 16 juin 2003 :
 
Nappe phréatique d'Alsace :
bilans et perspectives

Présents :

  • les "institutionnels" : Alain Guillard, Daniel Giral et Hervé Chrétien (DDASS-67), Valérie Bonneval (DDASS-68), Frédéric Mahé (SDEA), Laurent Siry (Aprona),
  • les géologues : Michel-André Brice, Daniel Burrus, Philippe Elsass, Laure Fonteyraud, Charles Frey, Michel George, Alain Graillat, Gérard Grandarovski, Michel Herr, Luc Jaillard, Gérald L'Hostette (qui a fait le voyage depuis Lyon pour participer), Marc Sauter, Hugues Studer, Pierrick Taluy, Stephan Urban

    Cette réunion s'est tenue dans une salle de la DDASS-67, que nous remercions pour son accueil et pour le matériel mis en place (rétroprojecteur, vidéoprojecteur et... des bouteilles d'eau !).
    Disons tout de suite qu'après la réunion, onze des 21 participants se sont retrouvés pour un dîner exotique "En Afghanistan", restaurant qui avait ouvert ses portes spécialement pour nous...

    Les échanges ont été nombreux et très ouverts, et, de l'avis général, très instructifs...
    Le fil directeur a été le suivant :
  • bilan de la nappe (rapport Interreg II) présenté par Stephan Urban,
  • compte-rendu du Colloque des 13-15 juin à la Chambre d'Agriculture-68, par Valérie Bonneval et Luc Jaillard,
  • présentation de l'Aprona par Laurent Siry,
  • échanges sur les bases de données accessibles (ou non accessibles !) concernant la nappe d'Alsace.

    Le compte-rendu, qui suit ci-dessous, a été réalisé par Gérald L'Hostette, qui s'est porté (presque) volontaire, qu'il en soit particulièrement remercié...
    ____________________________________
     
    Luc JAILLARD
    e-mail : cabinet@luc-jaillard.com
    site web : http://www.luc-jaillard.com
    Tél : 33(0)3 89 43 89 83
    Fax: 33(0)3 89 43 89 85
    ____________________________________
     




    Inventaire de la qualité des eaux dans la vallée du Rhin supérieur (Rapport INTERREG II.)
    (exposé présenté par Stéphane URBAN)

    INTERREG II :

  • Programme européen
  • Objectifs : Inventaire transfrontalier :
              - diagnostic de la contamination
              - propositions d’intervention
  • 3 millions d’habitants dans la plaine du Rhin dont la nappe phréatique fournit les trois quarts en eau potable, la moitié en eau industrielle, et la totalité de l’irrigation
  • Intervenants : Allemagne, Suisse et France

    Travaux préparatoires 1996-1997
  • synthèse du réseau de mesures existant ; voir pour ajout de points
  • substances à mesurer
              - toxicité
              - paramètres déjà identifiés : phytosanitaires, métaux lourds
  • procédures de laboratoire

    Résultats d’analyses 1996–octobre 1997
  • cartes nitrates, chlorures, phytosanitaires, métaux, solvants chlorés, …
  • ces résultats concernent la couche supérieure 0–40 m
  • analyse du pourcentage de dépassement par rapport aux normes européennes
  • remarque : peu de métaux (naturels, ou équipement)
  • résumé des résultats :
              - Nitrates
                   activité agricole, bord de nappe, viticulture et peu d’épaisseur
              - Chlorures
                   au sud :
                       langues salées, terril MDPA
                       pollution en Allemagne (deux terrils)
                   au nord :
                       deux points, pas d’explication par le dossier (voir plus loin)
              - Phytosanitaires
                   atrazine : pollution présente partout, plus forte en bordure de nappe
                   deséthylatrazine : idem
                   autres produits : pollutions plus ponctuelles
              - Organochlorés
                   villes + zones industrielles
              - Métaux
                   peu de contamination (ponctuel)

    En résumé :

    Quatre causes principales de pollutions : nitrates, phytosanitaires, chlorures, solvants chlorés

    Etude des couches profondes
  • géophysique en plusieurs points (Colmar, au sud)
  • points de prélèvement profond
                   piézomètres profonds (51 points de mesure), 56 échantillons (sud Kaiserstuhl, bassin potassique, zone de Strasbourg
  • côté allemand : mesures isotopiques des eaux profondes (tritium, …)
  • les eaux profondes ne sont pas à l’abri des zones supérieures :
                   augmentation des chlorures avec la profondeur ;
                   présence de nitrates, phytosanitaires, origine : Rhin, Vosges (vignobles) et Forêt Noire

    Analyse : proposition d’actions (label iso et agricole)
  • Catalogue de mesures concrètes suivant les polluants
  • renforcement des mesures
  • nouvelles mesures
  • questions : Peuvent-elles être appliquées ?
  • Quel coût ?
  • Sont-elles applicables avec la directive eau européenne ?

    COMMENTAIRES
  • document disponible gratuitement à la région Alsace
  • données sur Internet – site de l’APRONA – (cartes, points de mesures, …)
  • cartographie de la nappe, mise en évidence à grande échelle
                   variations également à petite échelle, variations ponctuelles (carte à apprécier, mais reste toutefois dans la tendance)
                   variabilité temporelle et spatiale
  • peu de captages d’eau potable pris dans l’inventaire
  • problème de la représentativité des points (puits d’irrigation, forage profond, …)
  • données acquises depuis les années 60-70 (le BRGM en possède, à exploiter)
  • présence ponctuelle de chlorures :
                   pas de pollution, mais d’origine profonde :
                   possibilité de forage pétrolier mal rebouché
  • présence ponctuelle d'arsenic : Griesheim, 26 µg/l As
  • l'inventaire 2003 se fera sur deux ans
  • problème de représentativité des points :
                   le lecteur grand public assimile ces points comme la qualité de l’eau potable
                   permet de sensibiliser les agriculteurs
                   présenter une carte de la qualité des eaux AEP en même temps ?
  • y-a-t-il des interventions anthropiques sui permettent de réduire la pollution ?
                   nitrates (canal du Rhône au Rhin, dilution)
                   idem chlorures
                   autres actions
  • mise en place du SAGE
                   mesures de restauration de la nappe
                   objectifs

     

    COLLOQUE à la CHAMBRE D’AGRICULTURE  (Luc JAILLARD, Valérie BONNEVAL)

  • très politisé, présence des firmes (phytosanitaires)
  • pas de propositions des agriculteurs
  • pas de propositions des firmes
  • proposition de l’INRA d’utiliser des molécules moins polluantes (pas vendues par les fabricants). Ces produits moins polluants existent mais ne seront pas vendus dans l’immédiat par les fabricants)
  • Elus : sauvegarder les agriculteurs est plus important que l’environnement
  • FNSEA : 20 à 25% ne suivraient pas le programme FERTI-MIEUX
  • Maintenir la pression FERTI MIEUX : 3% de la population, mais une grande surface au sol
  • remise en question des professionnels de l’agriculture
  • exemple d’agriculture raisonnée (maïs) : ½ pesticides, désherbinage pour limiter l’impact
  • Problème de l’érosion des sols due au désherbement à sol nu (coulée de boue)
  • garder uniquement des molécules connues que l’on peut mesurer et maîtriser
  • DIREN : 9% en excès de nitrates (AEP). 75% des cultures agricoles en excès de nitrates
  • même constat de la part de l’Agence de l’Eau
  • confrontation avec les agriculteurs
  • objectif : 25 mg/l en nitrates
  • importance des nitrates d’origine atmosphérique : constatation sur différentes sources, importance de cette pollution (ex : source en forêt donne de 2 à 8 mg/l de nitrates), origine : diesel

     

    Problème des boues de stations d’épuration (Daniel BURRUS)

    dans le Bas-Rhin :
  • 60% des boues sont utilisées en agriculture
  • 3% des boues ne sont pas conformes à l’épandage (HAP, métaux lourds)
  • l'ARAA interdit l'épandage en périmètres de protection de captages d'eau
  • problème : respect des dosages sur les zones d’épandage
  • le SDEA est responsable du suivi
  • le producteur des boues (SDEA) est responsable jusqu’à la fin
  • problème de non-conformité : métaux lourds
  • directive nitrates : limiter les épandages toute l’année
  • compostage en substitution

     

    Présentation de l'APRONA (Laurent SIRY)

  • présentation :
                   - création en 1995
                   - 6 personnes salariées
                   - financement : 50% Agence de l’Eau, 50% région Alsace
  • missions :
                   - collecte d'informations
                   - réseau piézométrique : 200 points de mesure (suivi hebdomadaire, mise à disposition des informations de l’Agence de l’Eau)
                   - SAGE
                   - station de Huningue (gestion, analyses régulières des eaux du Rhin)
  • INTERREG I (cartes transfrontalières)
  • modélisation hydro (projet LIFE) ; modèle hydro 2 D
  • INTERREG II
  • Inventaire qualité 2003 Conservation d’un maximum de points de 1997
  • INTERREG III
  • Modèle de transfert des polluants ; application polluants azotés
  • Pédagogie
  • Indicateur de suivi de pollution
  • Résultats : indicateur qualitatif et quantitatif (ex : pourcentage de population non reliée à l’assainissement)
  • inventaire 97 : disponible gratuitement à la région Alsace.
  • piézométrie : disponible à l’APRONA

     

    DISCUSSIONS DIVERSES : accès à l'information

  • cartographie des prélèvements donnée à l’Agence de l’Eau ; travail de recherche pour la réalisation du modèle APRONA
  • Agence de l’Eau : réalisation d’un suivi de qualité des eaux souterraines (environ 40 points sur l’Alsace) dans le cadre des nappes patrimoniales
  • problème sur les solvants chlorés : augmenter les points de mesure sur les solvants chlorés ? dans quel but ? la DRIRE prélève une centaine de points de mesure
  • brar.brgm.fr : site internet de la nappe d'Alsace, tenu par le BRGM
  • doc DIREN recensant tous les réseaux de mesure (mettre à jour, faire circuler)
  • données de la DDASS 68 en ligne (Ministère) dans le futur
  • Conseil Généraux 67 et 68, développement de base de données sur les prélèvements ("Chimère" pour le 67, accessible aux collectivités du département), service prélèvement en service à fin 2003 (68) en cours de saisie
  • la DRIRE peut fournir ses dossiers (à consulter sur place), voir via le BRGM
  • DDAF 68 : tous les périmètres de protection sont disponibles sur papier pour les bureaux d’études (M. GRAND)
  • DDASS 68 : canevas sur la pression agricole :
                   - réglementation renforcée
                   - nitrates : vulnérable
                   - phytosanitaires : sensible
  • DDASS 67 : périmètres de protection. Ils ne seront pas disponibles pour l’instant. Ministère de la Défense (plan VIGIPIRATE)
  • Carte pédologique : SAGE "GREPAL" : carte générale sur le bassin versant (sensibilité des nappes, sol)
  • Modèle APRONA (Fabien TOULET) (données de base (carte substratum (BRGM), ….)
  • Nappe profonde : état de la pollution ?
                   - descente de la saumure en profondeur, problème de diffusion avec les eaux de surface
                   - échange entre les eaux profondes et superficielles (tritium jusqu’à 100 m à Offenbourg, 140 m à Strasbourg)

    ____________________________________
     
    Gérald L'HOSTETTE
    Ingénieur Hydrogéologue
    Saunier Environnement (Horizons)
    Agence Villefontaine
    Ferme de la croix
    BP 69
    38092 VILLEFONTAINE Cedex

    e-mail : gerald.lhostette@saunier-envt.fr
    Tel. 04.74.96.42.53
    Portable 06.07.47.05.47
    Fax 04.74.96.26.35
    ____________________________________